0

Trois ans de Pages de Gauche – Une presse de gauche est possible et nécessaire


La rédaction


Le mensuel d’opinions socialistes Pages de Gauche tire un bilan positif de ses trois années d’existence. Il est parvenu à créer un espace ouvert de réflexion de gauche en Suisse romande. La conseillère nationale socialiste Géraldine Savary rejoint sa rédaction.

En trois ans, le mensuel d’opinions socialistes Pages de Gauche est parvenu à créer en Suisse romande une plateforme d’échanges et de réflexions résolument ancrés à gauche. Un mensuel de 16 pages qui compte désormais plus de 1’000 abonnés et dont les abonnements couvrent le 98% du budget du journal, soit 56’000 francs par an, le restant étant pris par en charge par l’association Pages de Gauche. A noter aussi que depuis l’an dernier, la rédaction de Pages de Gauche a initié une collaboration rédactionnelle mensuelle avec le quotidien Le Courrier.

“Un outil d’analyse précieux”

“Toute action politique suppose, au-delà des logiques stratégiques et électorales, des fondements de pensée commune. La Gauche suisse, et romande en particulier, avec Pages de Gauche, dispose d’un outil d’analyse précieux”. Telle est l’analyse de Stéphane Rossini, conseiller national socialiste valaisan. Celui-ci a tenu à souligner “la rigueur et la qualité du contenu” d’une rédaction plurielle et interdisciplinaire, composée de membres du parti socialiste suisse, de militants associatifs et syndicaux et de chercheurs universitaires engagés à gauche.

Pour fêter ses trois premières années, la rédaction publie un numéro spécial de 32 pages pour se poser la question de savoir “où va la Suisse?”. Que ce soit dans le domaine migratoire, en matière de service public ou par rapport à la redistribution des richesses, notre pays a connu des évolutions inquiétantes ces dernières années. Des développements qui rendent nécessaire des réponses pour y faire face et pour lancer une offensive de gauche.

Renforcement de la rédaction

A ce jour, la rédaction du mensuel compte 12 bénévoles. Quatre personnes s’apprêtent à venir renforcer celle-ci dont la conseillère nationale socialiste vaudoise, Géraldine Savary. Présente depuis le début au sein du comité éditorial de Pages de Gauche, elle souhaite désormais s’investir plus activement dans ce qui représente à ses yeux “un des rares espaces voué à la réflexion critique au sein de la presse en Suisse romande”.

Pages de gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*