0

La honte de la science politique: Pierre Rosanvallon, Le siècle du populisme

Il arrive parfois d’avoir honte d’un membre de sa profession, ce qui n’est jamais très agréable. C’est la première impression que j’ai eue en lisant le dernier livre de Pierre Rosanvallon, Le siècle du populisme, confortablement publié dans sa propre collection aux éditions du Seuil (ce qui explique sans doute en partie sa nullité et les erreurs innombrables qu’on y trouve, l’ouvrage n’ayant été sérieusement relu par personne, visiblement Continuer la lecture