0

Réactions au débat autour de l’avenir de l’hôpital de la Chaux-de-Fonds

Le débat organisé par Pages de gauche le 16 septembre à la Chaux-de-Fonds a suscité plusieurs réactions.

Afin de contextualiser les réactions, nous avons mis en exergue le verbatim suivant (17’45 »):

« J’aimerais également dire quelques mots sur le modèle du Jura bernois – Saint-Imier –, qui est souvent cité en exemple. La question que j’aimerais poser ici est une question de fond : quel est le système de santé hospitalier public que nous souhaitons. Est-ce que nous souhaitons un hôpital public tel qu’il existe dans notre canton, ou est-ce que nous souhaitons avoir, comme c’est le cas à Saint-Imier – je veux dire, les deux modèles se tiennent, mais c’est un choix politique et de société profond –, est-ce que nous souhaitons avoir un hôpital qui est une société anonyme ? Une société anonyme, c’est quoi ? C’est une structure, qui verse des dividendes à des actionnaires si les résultats sont positifs, ou n’en verse pas quand les résultats ne le sont pas. Une société anonyme est une structure qui a la possibilité de signer des contrats de travail autres que les conventions collectives de travail telles qu’elles sont appliquées dans le secteur public à l’heure actuelle dans le canton de Neuchâtel et dans d’autres cantons d’ailleurs, donc c’est un choix philosophique de fond. »

Lettre ouverte à Madame Pauline de Vos Bolay, Présidente du Conseil d’administration de l’Hôpital neuchâtelois (HNE) de Dominique Sartori, Directeur général de l’Hôpital du Jura bernois

Réponse de Mme de Vos Bolay à M. Sartori

 

 

Pages de gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*